Mon pied droit est jaloux de mon pied gauche. Quand l’un avance, l’autre veut le dépasser. Et moi, comme un imbécile, je marche...   Raymond Devos
 
 
 
 

Baliser un sentier

Baliser un sentier, c’est le reconnaître, c’est l’identifier, lui donner une signification pour ainsi dire. Le faire exister pour tous.

Baliser, en effet, c’est permettre à tous d’accéder aux joies de la randonnée.photo/photoart/balisage_2014-03-16_13-57-16.jpg Les balises sont vos compagnes, puisqu’elles vous guident dans le bon chemin. Elles donnent un sens, elles vous conduisent. La nature est parfois sauvage et même dangereuse. Par exemple en montagne les balises sont là pour vous accompagner et vous rassurer. Oui vous pouvez marcher, grimper, observer, respirer : vous êtes sur le bon chemin. Vous n’apprécierez que plus nos sentiers, ceux que les hommes ont primitivement tracés pour se rencontrer, et que nous empruntons maintenant, quittant nos villes et nos bourgs pour retourner dans la nature que nous avons quittée, longeant les prairies, parcourant les forêts, gravissant les montagnes…

Souvent nous, baliseuses et baliseurs, redonnons la vie au sentier, car l’homme l’avait abandonné. Il y a de l’enthousiasme à faire revivre un sentier. Pensez à tous ceux qui maintenant vont l’habiter en y passant. Alors, ne le salissons pas par de grandes balafres, fussent-elles rouges et blanches ! Respectons sa beauté en ne la marquant que discrètement, là où il le supportera le mieux. Fondre la balise dans le paysage du chemin, pour qu’il s’harmonise avec lui.

balisage_2014-03-16_13-34-13.jpgApprendre à baliser c’est aussi penser au sentier lui même, pour qu’il conserve son charme et sa personnalité. A la limite vous devez faire un travail d’artiste. Imaginez vous peintre un moment et demandez vous où et comment vous placeriez vos balises, pour que le paysage n’en soit pas meurtri ! C’est pourquoi il faut baliser avec plaisir mais aussi avec méthode et cohérence !

Si vous n’avez pas la passion des sentiers, laissez les, vous les abîmeriez… Si vous n’aimez pas avec passion la nature que vous parcourez, ne balisez pas. A la limite nous n’avons pas besoin de techniciens, mais d’artistes ! et d’artistes amoureux des chemins, car ils nous mènent vers une certaine liberté, une certaine sérénité, dans l’effort de nos corps.

Propos recueillis lors d'une formation de baliseurs


Date de création : 24/10/2018 - 07:40
Dernière modification : 24/10/2018 - 09:10
Catégorie : Articles randos - Balisage associatif
Page lue 1420 fois