Recherche



L'association

Fermer L'Association

Fermer Procédures

Fermer Outils

Randonnées
Les activités

Fermer Randonnées 2018-2019

Fermer Randonnées 2017-2018

Fermer Balisage associatif

Fermer Un chemin une école

Fermer Jumelage Brienne

Fermer Sécurité

Situation
France

Département de l'HéraultClermont-l'Herault

open bar
openbar.png
Outils - Choisir un GPS

Introduction

Aujourd’hui, de très nombreuses offres de GPS de randonnée sont disponibles. Pour le novice comme pour l’expert, il est souvent difficile de choisir et de comprendre les différences entre plusieurs GPS. Ce guide tâchera d’éclairer les personnes souhaitant acheter un GPS pour des activités de pleine nature, comme la randonnée, le VTT, le cyclotourisme, etc... Le choix de votre GPS dépendra de vos besoins, il n’est pas forcément nécessaire d’acheter un GPS haut de gamme dans certains cas !

Quelles sont les fonctions principales d’un GPS de randonnée ?

Tout d’abord, il est important de noter qu’un GPS de Randonnée ne doit pas remplacer une carte! Contrairement à une carte, un GPS a une autonomie limitée lors de longues randonnées ou lors d’une utilisation prolongée dans le froid. Mieux vaut être prévoyant dans ces cas-là et utiliser une carte et une boussole en complément.

Voici les fonctions principales d’un GPS :

  • Visualiser sa position sur l’écran : sur l’écran du GPS, votre position est matérialisée par une marque qui évolue sur un fond de carte ou un fond neutre
  • Se diriger vers un endroit : le GPS vous indique un cap à suivre vers une destination matérialisée par un point remarquable ou waypoint
  • Suivre un tracé : c’est le cheminement suivi sur le terrain au cours d'une randonnée et préalablement enregistré sur le GPS
  • Suivre une route sur la carte : une fois la route choisie, le GPS calculera la route et vous guidera de waypoint en waypoint.

Comment fonctionne un GPS de randonnée ?

A l’origine, le système GPS a été créé par la défense américaine pour des applications militaires. Par la suite, son application a été étendue à des usages civils et sa précision était de l’ordre de 30 mètres dans les années 2000. La Russie a développé son propre système de navigation GLONASS (avec lequel les GPS de nouvelle génération sont compatibles) et l’Union Européenne développe actuellement Galileo, qui devrait être totalement opérationnel d’ici 2020.

Chaque satellite émet un signal propre contenant la date d’émission du signal. Connaissant la position des satellites à l’heure d’émission des signaux, le récepteur GPS est capable de calculer la position à laquelle les satellites se trouvent en comparant la date d’envoi et la date de réception. Pour calculer sa position (latitude, longitude, altitude), le récepteur GPS doit effectuer ce calcul avec au moins trois satellites. La précision augmente si le nombre de signaux captés est plus important.

Pour affiner la précision des signaux, les Etats-Unis et l’Union Européenne ont créé en complément des systèmes DGPS (Differential Gobal Positioning System), WAAS et EGNOS. Ces systèmes de complément à la navigation géostationnaire sont des stations terrestres qui corrigent les données envoyées par les satellites et qui permettent un positionnement à 3 mètres près en absolu.

Un GPS de randonnée, quelle utilité ?

Dans bien des cas, le GPS facilite la vie du randonneur, par mauvais temps, dans un lieu inconnu ou en exploration... Il permet de partir serein en ayant son itinéraire préparé à l’avance. Le GPS de randonnée est adapté à la plupart des activités de loisirs de pleine nature : vélo, VTT, randonnée... Lors de la randonnée, il ne reste alors plus qu’à suivre la route ou la trace !

Cependant, l’utilisation d’un GPS de randonnée ne s’improvise pas. Nombre de personnes sont surprises par sa difficulté d’utilisation. Mieux vaut s’entraîner sur des petits trajets connus et bien se préparer lorsque l’on est novice pour éviter les mauvaises surprises en randonnée. Par ailleurs, le GPS ne se substitue pas à une boussole et une carte. Si un jour vous vous perdez et que votre GPS n’a plus de batterie ou ne fonctionne plus, mieux vaut savoir parfaitement utiliser une carte et une boussole, cela pourrait vous sauver la vie.

Une bonne randonnée est une randonnée bien préparée. Pour préparer votre itinéraire, deux options s’offrent à vous : le préparer vous-même ou utiliser des itinéraires déjà existants.

Si vous préparez vous-même votre itinéraire, vous pouvez utiliser des outils gratuits permettant de tracer des itinéraires sur fond de carte IGN ou non, comme EditGPX ou Openrunner etc... Des logiciels sont également disponibles chez Garmin et Twonav : Basecamp et Land (payant).

Si vous souhaitez utiliser des itinéraires déjà existants, de nombreux sites proposent une large bibliothèque de traces déjà relevées sur le terrain. Vous devez toutefois en vérifier la faisabilité: propriété privée, chemin fermé...

Un GPS de randonnée vous offre une gestion de suivi inégalable avant, pendant et après votre randonnée. Une fois l’itinéraire préparé et téléchargé sur le GPS, celui-ci peut enregistrer votre parcours lors de la randonnée et vous proposer des informations comme l’altitude, le cumul de dénivelé, la distance restante à parcourir... Certains appareils sont également équipés d’appareil photos ou d’options supplémentaires facultatives. Après la randonnée, vous pouvez transférer sur votre ordinateur, les informations enregistrées par le GPS: dénivelé du parcours, distance parcourue, vitesse moyenne, tracé réalisé par rapport au tracé prévisionnel, écart du tracé avec les sentiers sur la carte...

GPS dédié, GPS mixte, application Smartphone ou montre GPS ?

Ce choix dépend de l’utilisation que vous voulez faire de votre GPS. Si vos sorties sont peu longues et peu fréquentes, une application Smartphone peut suffire. Pour une utilisation régulière et prolongée, mieux vaut opter pour un GPS de randonnée dédié, qui vous évitera d’utiliser la batterie de votre téléphone, utile dans d’autres circonstances. La montre GPS peut également être intéressante du fait de son autonomie prolongée et de son encombrement moindre. Certaines montres GPS, disposent également d’un fond de carte fort appréciable.

Quels critères importants pour mon futur GPS de randonnée ?

Un GPS oui, mais à quel prix ? Selon l’usage et la fréquence d’utilisation de votre GPS, il n’est pas forcément nécessaire d’acheter un GPS ultra-performant. Pour acheter un GPS, vous devrez porter votre attention sur de nombreux critères:

  • Le prix : le prix est un critère majeur lors de votre choix. Plus le GPS coûtera cher, plus il contiendra de fonctionnalités additionnelles : appareil photo, abonnement gratuit à des applications web chez Garmin... Attention cependant, certains GPS à moindre coût ne comportent pas de boussole électronique et d’altimètre.
  • Le poids : dans l’idéal, votre GPS doit être le plus léger possible. Pour un confort d’utilisation, les grandes dimensions de celui-ci peuvent être avantageuses.
  • La taille : la taille du GPS est à choisir en fonction du confort d’utilisation que vous recherchez. Il tient mieux dans la main si vous en faites une utilisation verticale, une utilisation horizontale permet une meilleure lisibilité.
  • L’autonomie : la mesure de l’autonomie est à prendre avec précaution, l’autonomie est souvent calculée pour un GPS en veille. En moyenne, il faut un minimum de 6h à 8h d’autonomie pour une journée de randonnée. Il est également possible de faire le choix entre une batterie amovible et des piles qui tiennent généralement plus longtemps mais qui pèsent plus lourd.
  • L’écran : trois critères importants pour l’écran : la taille, la lisibilité et le fait qu’il soit tactile ou non. Un écran large vous permettra une meilleure lecture des informations, mais la lisibilité dépendra également du type d’écran. La plupart des GPS actuels sont équipés d’un écran transflectif, c’est-à-dire que la luminosité de l’écran augmente au soleil pour qu’il soit lisible. C’est un paramètre très important. Enfin, la tactilité de l’écran permet aussi un meilleur confort d’utilisation.
  • La robustesse : la robustesse d’un GPS dépend non seulement de l’étanchéité (clairement affichée avec les indicateurs IPX facilement compréhensibles avec les informations disponibles sur Wikipédia) mais aussi de sa capacité à résister aux chocs. Les GPS entièrement dédiés à la randonnée sont plus robustes que les GPS à usage mixte.
  • La cartographie : la plupart des GPS proposent aujourd’hui une cartographie de base et la possibilité d’ajouter des fonds de carte numériques ou numérisés par vous-même. Certains modèles ne disposent pas de fonds de carte de base et ne laissent pas la possibilité d’en ajouter. Cela peut être moins confortable mais suffisant.
  • La mémoire : une mémoire plus importante permet un plus ample stockage d’informations et de cartes. Une extension de mémoire avec une carte micro-SD est intéressante. Il arrive également que la mémoire interne soit dédiée à l’enregistrement des données, vous devrez donc stocker vos cartes sur une carte micro-SD.
  • L’ergonomie : c’est une appréciation qui dépendra de chacun. Le GPS doit être facile d’utilisation, les fonctions intuitives... De nombreux avis sont disponibles sur internet.
  • La boussole et l’altimètre barométrique : la boussole n’est pas forcément indispensable sur votre GPS si vous disposez d’une boussole classique. Mais celle-ci prodigue tout de même un meilleur confort d’utilisation. Cependant, certaines boussoles électroniques ne fonctionnent pas à l’arrêt. L’altimètre barométrique est également utile. Il vous suffit de faire un calage de celui-ci à chaque sortie pour que l’altitude ne soit pas faussée.
  • Les fonctions additionnelles : les GPS haut de gamme proposent de nombreuses fonctions additionnelles allant de l’appareil photo au partage des informations de votre itinéraire sur les réseaux sociaux... Tout cela ne doit pas entraver le bon fonctionnement de votre appareil ainsi que sa fluidité d’utilisation et d’affichage.

 

Gérard qui est à votre disposition pour tout complément d'information


Imprimer l'article Imprimer l'article


Nouvau ...
31-03-2019 Clermont - Cornils - GermaneDate : 18/04/2019
Rubrique : Les activités
Catégorie : Randonnées 2018-2019
Lieu : Clermont cornils_2010-12-04_11-37-04.jpg
Date : 31 mars 2019
Responsable : Gérard Fontaine
Co-organisatrice : Monique Mouls
participants : 22
   

 


Dix-neuf personnes sont au rendez-vous, le changement d’heure en a laissé au lit. Valérie, déclarée hors jeu ce jour là, viendra nous saluer. Nous récupérons en chemin Elizabeth, Jocelin et "Petit Paul", ce qui porte l’effectif à vingt deux.

Le temps est agréable malgré les nuages. A Lacoste, la pause "en-cas" offre en plus une superbe vue sur les environs. Ensuite, direction Cornils et grimpette sur le plateau de Germane.

"Petit Paul", adjoint de Gérard, nous guidera à la boussole vers la pause déjeuner. Le soleil se montre pour l’occasion et les «mélokos» ne manqueront pas. Ça repartira «tranquille» l’après-midi.

En chemin, une jolie borie nous fera l’honneur d’une découverte buissonnière, et de poser pour la photo du jour.

Retour sur Clermont, non sans un détour champêtre sur les terrasses du passé. Nous perdrons en chemin "Petit Paul", préférant la variante proposée par Gérard et pressé de rentrer à la maison avec ses 16 km dans les jambes.

La journée se finira à 12, rejoints par Valérie, à la Bodéga, devant une «mousse» (et autre liquide) réconfortante.

Voir tout...

07-04-2019 Inauguration sentier De la Tourelle aux MeulesDate : 18/04/2019
Rubrique : Les activités
Catégorie : Randonnées 2018-2019
Lieu : Nébian inauguration_meules_14_07-04-19.jpg
Date : 7 avril 2019
Responsable :  
Co-organisatrice :
participants : 2

 


Nous étions deux (Valérie et Gérard), à la journée d’inauguration à Nébian du PR : De la Tourelle aux meules.

Après un café de bienvenue, accompagné de gâteaux, et malgré un temps incertain, nous avons refait ce joli circuit dans de bonnes conditions car il a été toiletté pour la circonstance.

Après un bonjour en chemin à nos amis les ânes, une halte musicale sympathique s’offrit à nous, au bord de la Dourbie sous le Mas Roujou, où chacun pouvait s’essayer à chanter, accompagné par un accordéoniste. Ce qui créera une chorale improvisée et marquera la première pause. La suivante se fera à la chapelle St Jean, où un apéritif de bienvenue sera offert par la municipalité de Nébian. Nous installerons là le bivouac de midi, rejoints par Estelle et son ami Jean Pierre, puis par nos amis d’AVH.

La suite se fera tranquillement sans la pluie pourtant menaçante au sud et c’est à 16h que nous rejoindrons Nébian où nous retrouvons Monique, indisponible pour la marche.

Un pot dans la salle des fêtes, précédé d’une petite vidéo retraçant les différentes étapes de la création du PR clôtureront cette journée agréable, sans pluie.

Voir tout...

17-03-2019 De la Tourelle aux MeulesDate : 01/04/2019
Rubrique : Les activités
Catégorie : Randonnées 2018-2019
Lieu : De la Tourelle
aux Meules
nebian_2019-03-17_17-40-06.jpg
Date : 17 mars 2019
Responsable : Nathalie Riquet
Co-organisatrice : Monique Mouls
participants : 43

 


Ce dimanche 17 Mars fut une très belle journée ensoleillée. Nous avons retrouvé avec plaisir nos amis de l'association AVH, à l'église de Nébian, pour découvrir cette belle randonnée, « de la Tourelle aux Meules ». Nous étions 43 joyeux lurons.

Après nous être hissés au sommet de la Ramasse où une vue imprenable sur le Vissou nous attendait, nous avons cheminé jusqu'à de beaux cèdres centenaires où Monique nous a régalés de délicieux croquants aux amandes. Le sentier nous a conduit au travers de paysages variés. Tout le monde a réussi à franchir la Dourbie à plusieurs reprises sans encombre grâce aux divers ponts et plots. Nous avons déjeûné à l'ombre des oliviers, près d'une magnifique capitelle. On se serait crus dans un film de Pagnol. Ne manquait que le chant des cigales.

Puis nous sommes repartis à l'assaut de la Tourelle (ancien poste de garde romain), but de notre randonnée. La descente s'est effectuée tranquillement et prudemment le long de la falaise où nous avons pu voir une meule.

La dernière côte a été plus difficile et une adhérente d'AVH nous a fait une petite frayeur ; mais, avec un peu de repos, tout est rentré dans l'ordre. Notre parcours s'est achevé dans le petit parc à Nébian qui abrite la source Navis ; Hélène s'est muée, le temps d'un instant, en maîtresse de conférence pour nous conter l'histoire de cette source, que l'ensemble des participants a écoutée avec attention.Tous les randonneurs ont été ravis et l'association AVH nous a lancé une invitation pour faire une randonnée avec eux sur Montpellier.

Ce fût une journée radieuse. Je remercie ma coorganisatrice, Monique, et notre serre-file du jour, Alain ainsi que mes deux éclaireurs, Emilie et Paul. Et merci aussi à tous les participants pour leur bonne humeur ! Ce fut un plaisir.

Voir tout...

Musée de la baliseDate : 31/03/2019
Rubrique : Album photos
Catégorie : Ouvrez vite...

Mon espace perso

En cliquant sur le bouton "connexion", les adhérents peuvent accéder à des informations supplémentaires et échanger.

Documents divers
Divers
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Reconnaître les plantes

En cliquant sur ce [lien], vous pointez sur un site vous permettant d'identifier une plante en envoyant sa photo!

photo_2006-11-12_vendres.jpg

photo_2007-02-04_fenestrelle.jpg

photo_2007-01-14_royaume.jpg

photo_2007-03-04_seranne.jpg

photo_2007-06-10_jonte.jpg


Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.

Site réalisé par La Dralha Randonneurs du Clermontais et hebergé chez OVH

Nous nous réservons le droit de supprimer du site les messages et réponses aux forums qui ne respecteraient pas l'ordre public et la dignité des individus.
^ Haut ^