Marche et tu te sentiras libre  proverbe Touareg
 
 
 
 

16-06-2019 Les échelles du Cinglegros

Lieu : Rivière sur Tarn 2018_cinglegros_2019-06-16_09-38-42.jpg
Date : 16 juin 2019
Responsable : Gérard Fontaine
Co-organisateur :  
participants : 6
   

 


Marion, Daniel, Thierry, Martine, Maïté, Gérard sont présents à 6h45 au rendez-vous des Tannes Basses. Est annoncée une belle journée ensoleillée pour cette rando d’altitude.

La brume nous surprend dans les gorges du Tarn, mais se dissipe très vite dans la montée vers le Causse Méjean. Le déroulement de la journée sera conforme au descriptif : ballets aériens des vautours, vastes panoramas à perte de vue. Dès le départ, le majestueux Pas de l’Arc nous met dans l’ambiance. La montée par les échelles au sommet du rocher du Cinglegros, point marquant de la journée, ne laissera personne indifférent devant un tel panorama à 780m d’altitude, le Tarn coulant 400m en contrebas. La succession des trois échelles suivantes ainsi que les barreaux, rappelleront à certains(es), que le postérieur pèse bien lourd quand on se hisse avec les bras !

C’est le moment de la pause, rien ne manque, sauf le café que Marion a oublié (merci Daniel pour le tien), et le vin rosé resté bien au frais dans le frigo de Gérard, qui, après s’être moqué de Marion, se flagellera lui-même ! Heureusement, les olives et le chocolat compenseront un peu cette tragédie!

La bascule vers les gorges de la Jonte continuera à nous régaler, avec toujours les vautours et de superbes panoramas, sur le vase de Sèvres, le vase de Chine (curiosités géologiques), le Causse Noir, et au loin, le massif de l’Aigoual. La suite, se fera en sous-bois, en surplomb du Tarn, avec les vautours planant au-dessus ou en dessous de nous, et en chemin la spectaculaire Baus del Biel (anneau creusé par l’érosion d’une quarantaine de mètre de diamètre.

Arrivés aux voitures, chacun aura apprécié cette magnifique journée, avec en prime, pour Marion et Maïté, une collection de plumes de vautours fauves. Une halte hydratante au Rozier où "la mousse" sera la bienvenue, puis d’un commun accord sera suivie d’un repas "local" à base d’aligot pour certains ou de truites du Tarn pour d’autres, clôturera notre périple Lozérien.

Le retour à Clermont se fera bien tard.


Date de création : 24/06/2019 - 12:05
Dernière modification : 27/06/2021 - 16:08
Catégorie : Compte-rendu rando - Randonnées 2018-2019
Page lue 1008 fois